Voyage Nouvelle Zelande         
 

voyage
voyages
voyage
voyages
voyage

carnet de voyage

forum voyage


voyage en avion
Hotel voyage
Voyage groupe

Livres de voyage



Contact Carnets de voyage





Voyage Nouvelle Zelande
Par Laurence et Bruno

Voyage Nouvelle zelandeVendredi 1er mars 2002
0épart de bonne heure pour découvrir la région des Fiorlands, succession de fjords couvrant près de 12.000 km², bordée par la mer de Tasmanie. Ce parc est l’un des plus grands au monde et certaines parties sont encore inexplorées par l’homme. La route que nous empruntons pour Milford Sound traverse des paysages montagneux d’une rare beauté. Énormes couloirs datant de l’ère glaciaire de plusieurs centaines de mètres de large à présent recouverts de végétation, forêts de sapins, cascades et torrents, impressionnants couloirs d’avalanche surplombant la route, glaciers enneigés… Le ciel est d’un bleu pur faisant ressortir la palette de couleurs.
Pause déjeuner et sieste au bord d’un lac dans un petit port d’où partent les pêcheurs de langoustes jusqu’en mer de Tasmanie.

Arrivons dans la zone très touristique de Milford Sound, marquant la fin de la route. Sont garés des dizaines de cars attendant le retour des touristes partis en croisière sur les fjords dans d’énormes bateaux modernes ou en avion. Beaucoup trop de bruit et d’activité pour nous et nous faisons donc demi-tour. Posons la “tente”au bord d’un petit lac désert. Les montagnes s’y reflètent , les canards y barbotent et les truites y mouchent. On se croirait dans un reportage d’histoire naturelle mais en beaucoup moins soporifique !


Séjour en Nouvelle-Zélande : comparez tous les séjours proposés par les plus grandes agences de voyage du net. Pour partir au meilleur prix.


Vols vers la Nouvelle-Zélande : comparez simultanément tous les vols des petites et grandes compagnies, proposés par les meilleurs voyagistes en ligne.

Blog "Voyage et Internet" : chaque jour, le meilleur (et le pire !) des agences de voyages en ligne.


Dîner BBQ les pieds dans l’eau. Encore une soirée difficile !!! 

Samedi 02 mars 2002
Après une nuit pluvieuse, nous décidons de ne pas trekker, les chemins étant inondés. Nous prenons donc la route de nouveau vers Te Anau puis remontons toujours sous la pluie vers Queenstown plus au nord. La région est souvent arrosée par les pluies surtout en cette partie de l’année. 
La route est toujours aussi spectaculaire : hautes montagnes, fort vent, lac agité avec de grosses vagues et une superbe luminosité. Nous ne nous arrêtons que peu de temps dans la ville chère et touristique de Queenstown. Prenons la direction de Cromwell. Longeons les stations de ski pas encore ouvertes et les vignobles. Les rangs de vigne sont protégés des pucerons par des rosiers.

Nous achetons également des fruits dans une échoppe sur le bord de la route. Action somme toute banale sauf que la particularité néo-zélandaise est qu’il n’y a personne à la caisse ! les étals sont à la disposition des clients à qui ont faite toute confiance. Une boîte est disposée à recevoir la monnaie des achats. Il y a malgré tout une petite caméra mais encore une fois, la confiance règne …

Nous sommes dévisagés sur la route par les fameux moutons Mérinos (pour des réveils le matin en beauté …!) à la laine très fournie. Traversons ensuite pendant une cinquantaine de kilomètres une terre montagneuse et aride type “no man’s land”. Le bush à l’état pur sans la moindre présence humaine. Nous semblons être sur une autre planète.

Passons la nuit sur une des rares aires de repos que nous trouvons au milieu de ce paysage lunaire. 

Dimanche 03 mars 2002
Départ pour le Mont Cook National Park à deux heures de route. Ce parc de plus de 70.000 hectares regroupe 25 glaciers à plus de 3.000 mètres d’altitude. Le mont culminant est le Mont Cook à 3.754 mètres (il a perdu 10 mètres au cours d’une avalanche en décembre 1991). 
Nous longeons le lac Pukaki dont la couleur turquoise est due aux particules de roche en suspension provenant des glaciers. Tous les lacs de la région ont la même coloration étonnante. Au fur et à mesure de notre avancée vers la station, le temps se fait de plus en plus menaçant. Nous arrivons sous des trombes d’eau et le brouillard ne nous permet de distinguer aucun relief. Repartons un peu déçus une heure plus tard après une balade nous trempant jusqu’aux os. Les conditions météo pour les jours à venir ne semblent pas bonnes.

Direction le lac Tekapo, le ciel se dégage au fil des kilomètres nous permettant d’apercevoir les prémices de la chaîne des Alpes néo-zélandaises et ses monts enneigés. Le lac Tekapo est tout aussi beau et après une balade de deux heures tout autour, nous posons le camp juste au bord en priant avec d’autres campeurs de ne pas nous faire déloger. Dîner bien agréable ; à observer le soleil couchant sur les sommets enneigés. 

Lundi 04 mars 2002 
Départ de Tekapo aux alentours de midi (toujours les derniers à lever le camp). C’est fou comme on dort bien au grand air ! Nous prenons la direction de Christchurch. Les reliefs se font de plus en plus rares et nous revenons vers les plates étendues et la côte de la province de Canterbury. 
Nous avons eu l’occasion de toucher dans une boutique vendant exclusivement des vêtements en laine Mérinos la fameuse laine des moutons du même nom, si prisée. Au toucher si doux. Il est plus facile d’aller dans la boutique que de courir après les moutons (que nous n’avons jamais réussi à prendre en photo… trop farouches !) dans les prés.

Posons le camping-car sur une aire de repos, nous sommes bercés par le passage de gros camions type USA heureusement rares en cette fin de soirée. 

Mardi 05 mars 2002
Longeons la côte pour remonter vers Kaikoura. Avons la chance d’apercevoir près de Goose Bay une otarie à fourrure, languie sur le sable, pas effarouchée et qui se laisse prendre en photo avec plaisir. Puis quelques minutes après, apercevons à une centaine de mètres du rivage un groupe de dauphins en pleine partie de chasse filant comme l’éclair. Profitons pleinement de cette rencontre imprévue et unique. 
Nous stoppons plusieurs heures dans la ville de Kaikoura et nous nous régalons de notre premier fish and chips, préparé par un couple de Maoris. Après-midi sur la longue plage bien ensoleillée (le soleil est traître en Nouvelle-Zélande et brûle la peau en moins de 5 minutes).

Nous repartons un peu déçus de ne pouvoir profiter des sorties en mer proposées en abondance dans la ville pour l’observation des otaries, dauphins ou baleines mais les prix sont parfois exorbitants et surtout hors de notre budget. Mais nous avons eu la chance d’en apercevoir une petite partie par nous-mêmes exceptées les baleines.

Tickets achetés pour la traversée inter- îles afin de rejoindre la capitale, Wellington le 12.

Remontons la côte et passons la nuit au nord de la mer près de Kekerengu. Juste à coté, se trouve un très beau restaurant tout en bois exotique et superbement décoré. Nous prenons une bière à The Store (c’est son nom) en remerciement du plein d’eau offert par le patron pour notre camping-car. Un bel établissement perdu sur cette côte sauvage.


[ http://www.ifrance.com/tourdumonde2001 ]
[ Tous les livres de voyage sur cette destination dans notre librairie ]
[
Opodo : billets d'avion souvent moins chers qu'ailleurs chez Opodo ! ]

 

Carnets de voyage 2000-2006
 - plan du site  - contact -